Rechercher
  • Cabinet Actuelia

Impacts de la hausse des taux obligataires liée au Covid-19

Dans son allocution du 13 Avril 2020, Emmanuel Macron a annoncé la prolongation du confinement jusqu’au 11 Mai prochain. Ce choix n’est pas sans importance pour les entreprises françaises. En effet, momentanément « paralysées » par la crise sanitaire, les entreprises cotées se voient contraintes d’augmenter les taux des obligations qu’elles émettent afin de trouver des investisseurs. Cette évolution doit amener les organismes d’assurances à être vigilants face à une potentielle baisse de la valeur de marché des obligations qu’ils détiennent.


Par ailleurs, le taux d’actualisation utilisé pour les engagements sociaux des entreprises, en norme IFRS comme en norme française, est souvent référencé sur le taux des obligations corporate notées AA de maturité 10 ans ou plus. À titre d’exemple, le taux Iboxx Corporate AA 10+ qui s’établissait à 0,77% au 31/12/2019 a bondi à 1,41% au 31/03/2020.


Ainsi, compte tenu de l’actuelle hausse des taux, l’impact sur la dette actuarielle (DBO) pourrait être de l’ordre de 8% à la baisse. Cet impact est comptabilisé différemment selon les normes comptables :

· Augmentation de l’ « Other Comprehensive Income » (OCI) pour les entreprises en IFRS,

· Augmentation du résultat pour les entreprises en normes françaises.


Ces impacts, bien que pas alarmants, nécessitent un suivi. Il convient néanmoins de rappeler que pour les entreprises en normes françaises, il existe des méthodes comptables dites « corridor » qui permettent un étalement de l’impact des changements d’hypothèses financières, telles que le taux d’actualisation, entre deux exercices.


Les taux obligataires fortement impactés durant ce premier mois de confinement pourraient poursuivre leur évolution lors de ce prochain mois. Il est donc essentiel pour les entreprises d’effectuer un suivi de leurs actifs et leurs passifs soumis à ces taux obligataires.


Louis-Anselme De-Lamaze

10 vues

© Actuelia